Odd and Blue

Odd and blue

1989
Woodstock
Trio jazz

De la confiance, il en fallait pour se frotter à Jack DeJohnette ! Quel batteur incroyable ! Et quel être humain généreux et passionnant !

Cet album en trio a été enregistré à Woodstock, dans une vieille église en bois à coté de laquelle Jack habitait et enregistrait toutes ses productions à l’époque. A notre arrivée, il nous a reçu chez lui où nous avons fort bien dîné. Il a fait preuve pendant les trois jours de l’enregistrement d’une hospitalité et d’une courtoisie exceptionnelles. J’étais terrorisé et il a tout fait pour me mettre à l’aise.

Je me souviens d’un détail que je ne suis pas près d’oublier. En arrivant au studio, l’ingé-son nous accueillit avec un grand sourire : vous allez être content, dit-il, le Steinway que vous allez jouer vient d’être entièrement remis à neuf, et toutes les cordes ont été changées hier ! Silence effaré. En fait c’est ce qu’il pouvait me dire de pire, car des cordes nouvelles ne tiennent l’accord qu’au bout d’un certain temps (quelques semaines), or là il fallait l’accorder à fond entre chaque prise ! Pendant trois jours ! Un vrai cauchemar !
Quoiqu’il en soit, Jack a joué le jeu avec une grande égalité d’humeur et un sens suraigu de la musique (jouant giant steps au piano up tempo pendant la pause, sautant sur la basse pendant qu’on accordait le piano et faisant débouler une walking d’enfer sur un blues en si bémol...). Ses solos de batterie donnaient l’impression d’ouvrir le petit placard de l’escalier et d’avoir tout qui tombe sur la tronche en même temps, un vrai régal.
Ira était content de la photo de dos de pochette, parce qu’on voyait l’arrière de sa voiture, qu’il aimait beaucoup.

Ira Coleman (bass), Jack DeJohnette (dms) / Recorded and Mixed by Tom Mark at Dreamland Recording Studios on July 25 and 26, 1989

©1989 Gazebo

 
 
 
 
 
Laurent de Wilde // english version

Navigation

Search engine