So long, Bob

J'apprends la triste disparition de Bob Moog, emporté par une tumeur au cerveau à l'âge encore vert de 71 ans. En développant les premiers synthétiseurs à usage commercial, il a toujours su marier un pragmatisme de bricoleur à une imagination fertile et féconde, et son génie musical a inspiré des générations d'artistes. Il aimait beaucoup donner des conférences et de nombreux étudiants américains ont eu le privilège de voir ce cher Bob débarquer avec son matos, comme le suggère cette photo

Tout le monde louait sa gentillesse et sa simplicité. Mais il y avait un point sur lequel il ne transigeait pas : son nom se prononce Mogue, comme Vogue aimait-il à dire, et non Mougue, comme j'ai pourtant appris à tant l'aimer...

mar 30 août 2005

Commentaires (0)

aucun commentaire

Laissez-nous un commentaire

Auteur *
 
E-mail
L'email si vous le saisissez ne sera pas visible en ligne, mais nous permettra de prendre contact avec vous pour vous répondre.
 
Message *
 
Recopiez l'image clé
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
 
 
 
 
 
 
 
Laurent de Wilde

Elements de navigation

Moteur de recherche