Imaginons

A l'instar de quelque 150 000 de mes compatriotes je me suis retrouvé quelques jours cloué au sol par la fureur du volcan. Heureusement c'était à La Corona en Espagne sous la bienveillante attention de l'organisateur Jordi Sunol, et ce fut l'occasion d'écouter de la merveilleuse musique, de rencontrer quelques collectionneurs passionnés, de boire de l'excellent vin et de découvrir ces étonnants et délicieux petits mollusques que sont les percebes, dont vous pouvez découvrir ci-contre toute la déconcertante étrangeté.

On les dirait vraiment venus de l'espace (ce qu'on ne voit pas sur la photo, c'est que ces espèces de becs de perroquet abritent...de minuscules tentacules !) . Avec mon esprit de l'escalier savonné par le vin blanc de Galice, je me suis pris à me demander : et si au lieu de venir des entrailles de la Terre, un évènement cataclysmique se produisait dans l'Espace ?

Bon, vous vous dites il va nous faire le coup de l'attaque des percebes venus d'ailleurs. Mais non, je pense à un truc un peu con genre une station spatiale qui explose, ou un gros météorite qui vient foutre le bazar dans nos petites affaires orbitales.

Et là, imaginons : plus de satellites. C'est-à-dire, plus de téléphone, plus d'internet, plus de télé, plus de navigation GPS, plus de surveillance. Un retour en arrière de quarante ans, sans les ressources alternatives de l'époque.

Autant dire un sacré foutoir.

Scénaristes, à vos plumes.

lun 22 mar 2010

Commentaires (0)

aucun commentaire

Laissez-nous un commentaire

Auteur *
 
E-mail
L'email si vous le saisissez ne sera pas visible en ligne, mais nous permettra de prendre contact avec vous pour vous répondre.
 
Message *
 
Recopiez l'image clé
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
 
 
 
 
 
 
 
Laurent de Wilde

Elements de navigation

Moteur de recherche